Bofferding

Bofferding depuis 1764
Bookmark and Share

LE BRASSAGE DE LA BIERE

Bofferding : la fabrication de la bière à la pointe du progrès

La brasserie Bofferding brasse une bière totalement naturelle, pur produit de la nature, grâce à des moyens à la pointe du progrès.

Brassage de la bière Bofferding

Le brassage de la bière

La salle de brassage est le cœur de la production. Les anciennes cuves en cuivre ont été remplacées depuis longtemps par des cuves en inox. Techniquement, la salle de brassage est une série de 4 cuves reliées entre elles et contrôlées par le Maître Brasseur.

L'empatâge de la bière

Le mélange du malt concassé et de l'eau constitue l'empâtage. Cette étape de fabrication définit le futur type de la bière. On obtient ainsi la maische (ou trempe) qui passe dans la cuve de filtration et donnera ensuite le moût. Dans la cuve de cuisson est ajouté au moût le houblon qui procure l'arôme et l'amertume à la bière. Ce processus de cuisson contrôlé rigoureusement permet à la Brasserie Bofferding de garantir une qualité toujours égale.

 

La fermentation de la bière

Après la cuisson du moût celui est refroidi et transvasé dans les cuves de fermentation où la levure est ajoutée. Lors de la fermentation les sucres naturels du malt sont transformés en alcool et gaz carbonique. Il en résulte la bière'' jeune'' qui est filtrée après une garde de plusieurs semaines.

 

Le soutirage de la bière

Pour le soutirage, la Brasserie Bofferding utilise la technologie la plus avancée. Les bouteilles de bière sont nettoyées, remplies, capsulées et étiquetées à une cadence de 27.000 bouteilles par heure. Les fûts de bière sont nettoyés et stérilisés avant d'être remplis à une cadence de 140 fûts par heure. Ainsi la bière fraîche est soutirée dans des conditions d'hygiène optimale.


La bière est alors stockée dans de vastes halls de stockage avant d'être chargée sur des camions pour les livraisons chez les clients.


Des visites de la brasserie Bofferding sont régulièrement organisées, n'hésitez pas à nous contacter.

Facebook